Forum réservé aux pratiquants des entrainements d'escrime médiévale de la salle d'Armes de la Tour d'Auvergne à Paris.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Mer 12 Oct - 23:12

Un petit post pour vous présenter le travail de recherche d'une amie éleveuse et chercheuse au CNRS (archéologue) qui travaille d'après différentes sources (écrites, peintes, données archéologiques) à la recréation de chevaux de type palefroi et destrier.
Le projet s'appelle le projet Veredos mais comme l'élevage est un métier de longue haleine quand à l'obtention de résultats, elle s'attache tout d'abords à obtenir des chevaux sains dans leur tête et dans leur corps, aptes à se preter tant au dressage classique qu'aux jeux de joutes médiévales.

Le projet Veredos est en cours donc avec de premiers résultats fascinants!

Pour ceux qui se demandaient à quoi pouvait ressembler le cheval du moyen âge, vous pourrez alors lire ce qu'il en est selon le type dont il s'agit (palefroi/destrier/haquenée). Je cite mon amie Isabelle, vous pourrez trouver le reste sur son site :


Dès le XIe siècle, on trouve mention dans les sources littéraires d’Europe occidentale de trois grands types de chevaux, - les destriers, les palefrois et les roussins -, dénominations qui rendaient compte de leur utilisation, et non pas de provenances géographiques ou encore moins de races. Plus tard, viendra s’y ajouter la haquenée. Aujourd’hui encore, cette façon de classifier les chevaux a toujours cours sur les marchés à bestiaux, dans les pays où le cheval est encore utilisé comme force de travail ou comme moyen de déplacement. Les souks égyptiens offrent aux acheteurs les « tireurs de carro (voiture de travail) », les « élégants pour voiture de ville », les « fringantes mais froides montures de polos », les « habiles dancing-horse », etc… De façon générale, les juments sont dédiées à la reproduction, tandis que les mâles, souvent gardés entiers, sont vendus pour la monte ou le travail.


LE DESTRIER

Dans le langage de la chevalerie et des guerres du Moyen-Âge, le destrier était un cheval de bataille. Il était robuste, peu rapide, valeureux, endurant, et capable de porter le chevalier en armure, comme d’encaisser les chocs durant les combats. Ils étaient issus d'une sélection des petits chevaux trapus, d'origine européenne, de type forestier, comme le Mérens ou le Haflinger. Ils recevaient une éducation approfondie permettant aux chevaliers les montant de les diriger en bataille d’une seule main et de combattre de l’autre.


Apparu pour la première fois en 1080, le mot destrier (Prov. : destrier, destre ; Italien : destriere, destriero) vient du bas-latin dextrarius, de dextera, dextre ou destre, main droite, qui signifie la droite. On appelait ainsi la monture du chevalier parce que les écuyers menaient leur cheval à main droite avant qu’ils les montent pour la bataille.


LE PALEFROI

À côté du destrier, et par opposition au cheval de guerre qu’il était, il y avait le palefroi. Il se distinguait du destrier par sa fonction : c’était un cheval de marche ordinaire, utilisé pour les voyages ; il était également cheval de parade, plus fin et plus grand que les destriers, probablement issus de croisement entre de lourds chevaux forestiers européens et les fins et hautes . Ces chevaux étaient fiers, bien dressés, et nerveux. Tout était dans l’apparat ; le chevalier devait impressionner en le montant. L’accent était mis sur sa beauté et son harnachement. Il n’était pas monté tout équipé comme le destrier. On parlait aussi de palefroi pour la monture des dames. Ce cheval pouvait avoir 4 ou 5 allures, comme les haquenées.


Apparu au XIe siècle, le mot palefroi (Prov. palafre, palafrei ; ancien catalan : palafré ; espagnol : palafren ; portugais : palafrem ; italien : palafreno) vient du bas-latin parafredus, du latin paraveredus, cheval de poste, mot hybride du grec, « à côté », et veredus, « cheval de service » : proprement cheval accessoire, de surplus. On fait venir veredus de vehere, traîner, et rheda, voiture. Le paraveredus des latins a d'ailleurs donné le mot « Pferd » allemand qui signifie « Cheval ». D’après X. Delamarre (Dictionnaire de la langue gauloise, Paris, 2003) et P.-Y. Lambert (La langue gauloise, Paris, 2003), veredus vient à son tour du gaulois veredos, qui signifie cheval, coursier. Palefroi a donné palefrenier.


LA HAQUENÉE

La haquenée était un cheval ou bien plus souvent une jument, de taille moyenne, docile, et marchant ordinairement à l'amble. On disait, ce cheval va la haquenée pour un cheval qui allait à l'amble. C’était également le beau cheval blanc que les rois de Naples faisaient présenter tous les ans au pape, comme feudataires du Saint-Siège.

L’étymologie du mot haquenée est sujet à controverses. Pour certains, haque vient du grec ancien haquwess qui signifie cérémonie. La haquenée serait alors un cheval de cérémonie. Pour les dictionnaires français, haquenée est tiré de l'anglais hackney, ce qui est contredit par les dictionnaires anglais qui déclarent que hackney vient du français !
C’est ainsi que l’on en vient à l’espagnol hacanea ; en effet, on trouve dans cette langue le mot haca, qui signifie bidet et dont provient sûrement hacanea. En portugais, on trouve facanea ; en italien acchinea, et chinea.

L'anglais hackney et le hollandais hakkenei, viennent probablement du germanique hack ou hacke, cheval, et de l'anglais nag, qui se dit en hollandais negge, bidet. Legoarant fait remarquer que l'amble porte en bas-breton le nom de hincané.

Au Moyen Âge, beaucoup de chevaux avaient 4 ou 5 allures ; l’amble si spécifique à la haquenée pouvait aussi se trouver chez un palefroi, ce qu’illustre cette peinture des Riches Heures du Duc de Berry, mois d'aout.




Le palefroi se distinguait par son élégance et sa prestance du roussin ou rosse,- ce qui a donné Rossinante, la monture de Don Quichotte -, cheval de somme et de travail. Il ne faut pas confondre avec le mot allemand Ross, qui recoupe à la fois le sens de palefroi et de destrier. Le roussin était destiné au transport du chevalier ; c’était un cheval endurant, calme et frugal, avec lequel le chevalier voyageait. Voisin du mot rosse, il avait aussi l’haridelle, désignant un cheval maigre et fatigué. Ce mot viendrait du scandinave harr, qui a également donné haras. Est-ce pour cela que beaucoup de haras se trouvent précisément en Normandie, où le mot est sans doute apparu pour la première fois.



illustration : Traité des Pyrénées, 17e siècle - De gauche à droite : un palefroi, profil busqué et allant au passage, puis une haquenée, petite tête au profil droit allant à l'amble, et enfin un coursier, petit cheval léger et rapide.

Le sommier portait l’équipement du chevalier. Plus petit et plus robuste que le roussin, il le suivait dans les déplacements du chevalier.
Enfin, l’écuyer monté sur un coursier suivait partout leur chevalier. C’était un petit cheval, léger et rapide, capable d’endurance et de vitesse sur les courtes distances.

Isabelle Hairy


Elle travaille sur des croisements de races dites "anciennes" actuellement présentes telles que le cheval Barbe, le cheval espagnol et certaines races de traits afin d'obtenir le fameux destrier ou palefroi.
C'est un élevage jeune et on espère voir les premiers "destriers" finir leur croissance bientôt qui, bien que chevaux dits "croisés" auront des papiers appelés OC Performance ce qui signifie Origine Constatée Performance donc reconnu par les haras nationaux.

Je vous transmets également l'adresse de son site pour les plus interressés (je sais on est sur un forum d'escrime...) car elle travail également sur l'histoire des chevaux antiques et plein de chose très intéressantes!
C'est avec elle que je bosse en ce moment à Alexandrie farao au Centre d'Etudes Alexandrines (CEA) pour mon stage de fin d'études avec Jean-Yves Empereur comme maître de stage. Vous reconnaîtrez peut etre l'illustration de la première page de son site Very Happy

Haras des Mirys

Bises ensoleillées à tous from Egypt ! sunny

bounce J'édite pour ajouter ceci deux des nouvelles nouvelles pouliches de mon amie sont les demi soeurs de mon futur peut-être poulain que je vais voir le 23 novembre avec chéri afin de décider si oui ou non c'est lui le cheval de ma vie. Vous avez saisi? je croustille, je pétille rien que d'y penser !
Revenir en haut Aller en bas
Drako le Mumu



Nombre de messages : 3101
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Jeu 13 Oct - 12:30

Très intéressant Very Happy
Merci Renarde !

D'ailleurs, pour ceux que l'archéozoologie intéresse, il y aura un colloque sur les animaux dans les tombes (essentiellement dans l'Antiquité et au Moyen Age) au Musée d'Archéologie nationale en début d'année prochaine, vraissemblablement en mars Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Jeu 13 Oct - 12:53

Et ça tombe bien vu que je serai en stage au MAN jusqu'en début Mars !
On se refera un ti resto au début de mon stage! Je t'invite ! J'arrive au labo le 1 er Décembre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Jeu 13 Oct - 13:09

Voici pour illustrer un peu mon propos des photos des chevaux de l'élevage ainsi que leur caractéristiques :

Ladjar, le cheval de Race Barbe, cheval guerrier par excellence :


Te Quiero de Repand,
Origine ibérique OC Performance. C'est un digne descendant des chevaux baroque "pintados" du XVIIIe siècle ; il en a toutes les caractéristiques jusque dans l'originalité de sa robe unique en France. Né en 2007 - actuellement 1m56, encore en croissance de Furia, étalon pie isabelle, né en Espagne de parents PRE, vice champion de France en modèles et allures du Cheval Pinto en 2002 x Malhada Nova, jument portugaise pie noir, origine Ortigao Costa



Barquillehro, exemple d'étalon utilisés pour l'apport de sang ibérique:


Oeillette, pour le sang arabe et de trait "comtois", superbe jument, chez mon amie Fanny


Et bientot les photos des poulains issu des premières recherches! Il faut leur laisser le temps de pousser!

Désolée hein, je sais que c'est pas la tasse de thé de tout le monde, les canassons.. Wink


Dernière édition par Renarde le Lun 31 Oct - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Denis



Nombre de messages : 3676
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Jeu 13 Oct - 13:38

c'est drôle, j'étais persuadé que l'amble était un pas caractéristique des chevaux islandais, qui consistait à balancer les jambes droites ensembles, puis les jambes gauches

bon bah ça semble plus généraliste que ça, finalement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Viridis



Nombre de messages : 2511
Age : 42
Localisation : Auvergne, à Paris
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Jeu 13 Oct - 13:47

Merci pour toutes ces infos.

Denis, je crois que tu confonds avec le tolt, à moins que ce ne soit la même chose. Renarde?

_________________
Lorsque quelqu'un médit sur une personne dans son dos face à vous, dites vous qu'elle en fait de même avec vous dans votre dos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Jeu 13 Oct - 13:59

Denis a écrit:
c'est drôle, j'étais persuadé que l'amble était un pas caractéristique des chevaux islandais, qui consistait à balancer les jambes droites ensembles, puis les jambes gauches
bon bah ça semble plus généraliste que ça, finalement Smile

Le " tölt " dont tu parles est bien l'amble caractéristique des chevaux islandais. C'est la même chose.
Mais il faut savoir que ces petits chevaux sont une des rares race à être restée "pure", sans apports de sangs extérieurs des grands chevaux de sports européens. Aujourd'hui l'amble est considéré en dressage classique comme une allure détériorée et pénalisée. Les islandais ont donc pu conserver cette allure naturelle puisque non polluée. Il n'empêche que certains chevaux d'aujourd'hui restortent cette allure!

L'amble c'est comme tu dis Denis: une allure symétrique


L'amble est une allure ancienne que l'on retrouve dans d'autres races également et qui était très appréciée au moyen âge pour son confort.
On dit qu'on peut boire une coupe de champ' an allant l'amble!
Sur l'animation que j'ai mise en lien on voit un cheval de selle allant l'amble et vous pouvez constater que le dos du cheval est très fixe et que le cavalier ne bouge quasiment pas. D'ou une allure recherchée pour les dames et les seigneurs en parade! c'est mieux que le tape cul quoi... Sur le mois d'aout du duc de Berry que j'ai mis plus haut, les chevaux vont l'amble!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Amble
Revenir en haut Aller en bas
Denis



Nombre de messages : 3676
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Jeu 13 Oct - 14:08

détériorée et polluée? je ne comprend pas le concept d'allure "détériorée et polluée"... ça veut dire "has been" ?

bon bah mes connaissances sont pas si foireuses, finalement Very Happy mais faut pas se leurrer, je ne connais rien d'autre en chevaux (ah si, je sais reconnaître l'arrière de l'avant)


Dernière édition par Denis le Jeu 13 Oct - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Jeu 13 Oct - 14:50

Denis a écrit:
détériorée et polluée? je ne comprend pas le concept d'allure "détériorée et polluée"... ça veut dire "has been"

bon bah mes connaissances sont pas si foireuses, finalement Very Happy mais faut pas se leurrer, je ne connais rien d'autre en cheveux (ah si, je sais reconnaître l'arrière de l'avant)


ça veux dire que a sélection depuis un siècle et demi par les éleveurs de chevaux de selle favorise les caractéristiques prisées pour les différentes disciplines de compétition qui brassent beaucoup d'argent: Dressage Obstacle Courses. Et que l'amble n'est pas une allure qui s'illustre dans ces disciplines. C'ets à cause de cette orientation que les chevaux ont pris 20 cm en un siècle, donnant les grands chevaux paquebots allemands de 1m89 au garrot que l'on retrouve par exemple sur les carrés de dressage aux jeux olympique ou même des races "sport" comme le selle français.

Des races anciennes ont conservé leur caractéristiques comme pour les chevaux ibériques (lusitanien/espagnols), les arabes, les chevaux dits "de type originel" comme les islandais/konik/mongols/tarpans qui ont conservés leurs petites tailles, des allures confortables.
Il est à noté que les chevaux américains sont des descendants des chevaux ibériques importés par les conquistadores, retournés à l'état sauvage puis re domestiqués: quarter, paint horse etc...) Ce sont aussi des chevaux assez petits et taillés pour le travail. Bon y a eu des dérives aussi depuis un siècle ou les éleveurs américains partent en dérive...

mais ça me fait plaisir d'éclairer votre lanterne et de partager avec vous sur le sujet! (et puis c'est aussi pour soulager les oreilles de chéri qui en entend parler à longueur de journée... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Drako le Mumu



Nombre de messages : 3101
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Jeu 13 Oct - 17:26

Renarde a écrit:
On se refera un ti resto au début de mon stage! Je t'invite ! J'arrive au labo le 1 er Décembre.
Ca marche. Par contre, la tradition est plutôt que ce soient les stagiaires qui se fassent inviter au resto Wink
Bon, on dérive : revenons à nos moutons... pardon, à nos chevaux clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Ven 14 Oct - 1:31

Bah alors je me laisserai inviter apr el rostencvarue ! comme ça je pourrai lui raconter mon stage a ALexandrie!

Pour nos chevaux... Un c'est déjà pas mal. J'ai hâte d'aller voir mon futur destrier ! ! !


Dernière édition par Renarde le Ven 14 Oct - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Drako le Mumu



Nombre de messages : 3101
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Ven 14 Oct - 17:24

Renarde a écrit:
Bah alors je me laisserai inviter par le conservateur! comme ça je pourrai lui raconter mon stage a ALexandrie!
Chut ! Il est là incognito Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Ven 14 Oct - 18:16

Renarde a écrit:
Bah alors je me laisserai inviter apr el rostencvarue ! !

ça va mieux comme ça?
LoL !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Sam 15 Oct - 12:17

Pour continuer sur le sujet d'origine, je me permet de citer les mots d'Isabellesur le rapport entre le cheval et l'homme au Moyen-Age et sur la taille des chevaux :

En grec moderne, le cheval se dit ALOGO "celui qui n'a pas la parole". Parole est ici à prendre dans le sens de langage, et ça veut dire qu'on a envie de considérer qu'il a effectivement la parole. T out ça pour en venir au rapport homme-cheval au Moyen Âge.
Il n'y a que dans notre société moderne que le cheval n'est plus considéré comme un partenaire, un ami, un associé !
Parce qu'au Moyen Âge, il y a une mise en miroir du cheval et de l'homme ; le cheval est considéré, voir même conçu, comme une réplique de l'homme, ils se ressemblent, par la taille et par le regard. Tout se passe comme si le cheval allait parler à l'homme, on le représente de face avec les yeux devant, comme l'homme, et non pas sur le côté - il n'est plus "proie" comme la nature la fait, mais devient prédateur sous la selle de l'homme, marchant dans la même direction



On sait peu de chose sur les chevaux du Moyen Âge car ils étaient considéré comme "arme" de guerre et par conséquent on n'écrivait pas sur l'élevage et encore moins sur les méthodes de sélection, ou sur l'origine des chevaux.
On sait juste qu'à partir du IXe siècle, il y a eu une sélection entreprise en Europe de l'ouest pour augmenter la force et la taille des destriers.
Mais si les textes ne parlent pas, les fouilles archeo, elles, livrent des vestiges, des ossements ; et les chevaux reconstitués tournent autour d'1m40 pour les plus grands, et les gigantesques font 1m50 ! Fini, le mythe du mastodonte d'1m70 portant sa cargaison de ferrailles et les chaires bien nourries d'un guerrier blindé au amphét'… Parce que destrier, certes, comme cheval de combat, mais la tenue de base du chevalier au XIIIe s., âge d'or de la chevalerie, c'est un haubert long, des chausses de maille, et un grand heaume ! l'armure complète, c'est bien après et ça ne devait pas courir les champs de bataille ! alors ce ne sont pas quelques plaques de ferrailles qui devaient beaucoup gêner les petits chevaux énergiques et surentraînés…
Revenir en haut Aller en bas
Cendres2



Nombre de messages : 822
Age : 104
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Sam 15 Oct - 19:18

Renarde,
Qu'est ce qui différencie le poney, du cheval de petite taille ? Ou, est ce que le poney est une espèce différente du cheval ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Dim 16 Oct - 22:33

Chère Hélène, en fait ce qui différencie officiellement le poney du cheval c'est la taille. 1,48 m au garrot. En dessous c'est poney, au dessus cheval.
Mais c'est un peu plus compliqué. Il y a des races originelles de chevaux (tarpan, mongol, islandais) qui mesurent parfois moins d'1,48m au garrot mais qui sont pourtant considérés comme des races de chevaux !

Le poney pour moi se défini par un corps robuste, une double croupe, une crinière fournie. Vous connaissez le poney shetland? Voila l'archétype. Mais c'est aussi une question de caractère. Un caractère solide, peu impressionnable et parfois têtu.
Le poney est souvent de nature rustique et emprunte ses caractéristiques aux race originelles.
Mais il existe des race de poney qui ont l'allure de chevaux miniatures!

Avec mon amis Isabelle on se demande si on ne va pas monter notre association pour la promotion, l'étude, l'élevage et l'utilisation du cheval médiéval.
A voir ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Cendres2



Nombre de messages : 822
Age : 104
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Lun 17 Oct - 18:42

Merci Renarde Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Viridis



Nombre de messages : 2511
Age : 42
Localisation : Auvergne, à Paris
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Lun 17 Oct - 18:50

Renarde a écrit:
Avec mon amis Isabelle on se demande si on ne va pas monter notre association pour la promotion, l'étude, l'élevage et l'utilisation du cheval médiéval.
Ca ce serait génial!!!

_________________
Lorsque quelqu'un médit sur une personne dans son dos face à vous, dites vous qu'elle en fait de même avec vous dans votre dos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
athena



Nombre de messages : 1695
Age : 46
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Lun 17 Oct - 20:34

Renarde a écrit:


Avec mon amis Isabelle on se demande si on ne va pas monter notre association pour la promotion, l'étude, l'élevage et l'utilisation du cheval médiéval.

Voici une bonne idée !!!!!!!!!!

BRAVO!!!!! Bonne chance sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Lun 17 Oct - 22:56

Oui ce serait une bonne idée... Maintenant faut le faire! Lol! Merci pour vos encouragements!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Dim 23 Oct - 0:48



Voici une lettre enluminée que j'aime beaucoup et dont j'aimerai bien m'inspirer dans le cadre de la reconstitution équestre (costume du cavalier et équipement du cheval)

Gregorius
TITRE OUVRAGE
Moralia in Job
DOMAINE
Biblica ; Patristique
DATATION
12e s. (premier tiers)
ORIGINE GEOGRAPHIQUE
France ; Est
ORIGINE HISTORIQUE
Bourgogne
ORIGINE PRECISE
Cîteaux, abbaye Notre-Dame

Sinon, avez vous des idées "pratiques fourre tout" pour la création d'une association dont le sujet principale est le cheval au moyen âge (morphologie-robe-utilisation-équipement-symbolique)? Des idées de comment débuter, comment présenter le projet? Comment percevez-vous l'idée?
Merci! bounce
Revenir en haut Aller en bas
athena



Nombre de messages : 1695
Age : 46
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Dim 23 Oct - 18:03

Bon, je vais avec la methode mili...

Question 1: de quoi s'agit-il? (resumer l'idee cle' en une phrase)

Je veux creer une assos pour promouvoir l'art du cheval au moyen age

ou

Je veux creer une assos pour expliquer que c'etait l'art du cheval au moyen age

ou

Je veux creer une assos pour m'amuser autour de l'art du cheval au moyen age

- bref, il s'agit d'expliquer en une phrase ce que tu veux faire (j'ai mis quelques exemples plus ou mois debile)



Question 2: A qui s'adresse cette assos?

C'est une assos qui vise a' expliquer au gens

ou

C'est une assos pour mon plaisir et celui de mes copains et copines

ou

C'est une assos a' des buts pedagogiques sur tous les metiers lies au cheval (chevalier, forgeron, marechal ferrant, travail du cuir, etc.)


Question 3 : avec lesquels assos je veux travailler?

Des assos d'artisans

ou

Des assos de guerriers

ou

Des assos d'artisans et des assos de guerriers


Question 4 : quelles sont les ressources materielles dont j'ai besoin?
(un cheval est un tantinet encombrant et ca mange...)


Question 5: que font les autres assos de "chevaliers"? En quoi je vais etre differente?


Question supplementaire : quel logo je veux pour mon assos?


Je ne sais pas si cela pourrait t'etre utile, mais c'est ce que je peux te donner en premier approche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Viridis



Nombre de messages : 2511
Age : 42
Localisation : Auvergne, à Paris
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Lun 24 Oct - 7:54

Renarde a écrit:

Voici une lettre enluminée que j'aime beaucoup et dont j'aimerai bien m'inspirer dans le cadre de la reconstitution équestre (costume du cavalier et équipement du cheval)
J'ai déjà l'épée et le bouclier Wink Mais ça va être chaud de tenir les rênes et le bouclier en même temps!!!

Pour l'assos:
Une association peut exister sans être déclarée.
Mais elle doit l'être pour devenir une personne morale et avoir la capacité juridique, c'est à dire, par exemple, pour ouvrir un compte bancaire, demander des subventions, soutenir une action en justice, acheter ou vendre en son nom.
cf http://vosdroits.service-public.fr/associations/F1119.xhtml

Concernant le projet, je ne sais pas si vous êtes les premières à travailler sur cette approche équestre historique, mais je n'ai encore jamais rencontré d'association ou commerçants proposant cette approche.
La simple "exposition" des chevaux avec une présentation orale peut être un début et sera fort appréciée. A voir si vous voulez développer des scènes ou un spectacle, mais je connais plus d'un jouteur qui lorgnera vos travaux, et là prudence!

_________________
Lorsque quelqu'un médit sur une personne dans son dos face à vous, dites vous qu'elle en fait de même avec vous dans votre dos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felis



Nombre de messages : 1795
Age : 29
Localisation : Bois Colombes
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Lun 24 Oct - 22:13

Très intéressant comme projet !

Ils sont magnifiques ces chevaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendres2



Nombre de messages : 822
Age : 104
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Mer 26 Oct - 20:00


Athéna, un projet sollicite dans un premier temps, notre imaginaire. Pour ma part, ce projet m'évoque un personnage merveilleux : Gauvin, un destrier blanc qui traverse le roman ou le conte médiéval de Carole Martinez "Du domaine des murmures" comme une figure symbolique de la condition humaine. Je vais chercher de mon côté......, l'attachement fraternel qui unit le cheval et l'homme study .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.   Aujourd'hui à 0:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Palefrois et destriers, présentation du travail d'une amie chercheuse.
» Progrès dans le travail cirque (clip de présentation p2)
» Travail et amélioration des allures
» Présentation - Bastien
» [Débuter] Débuter le travail à pied

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Section Escrime Médiévale de la salle d'Armes de la Tour d'Auvergne :: Espace détente :: Blablatage en tout genre-
Sauter vers: