Forum réservé aux pratiquants des entrainements d'escrime médiévale de la salle d'Armes de la Tour d'Auvergne à Paris.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Musiques anglaises XIVe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moustache

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 29
Localisation : Antony
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Musiques anglaises XIVe   Mar 15 Déc - 10:33

On avait des invitations pour un concert de musiques anglaises du XIV/XVème siècle avec Julie aux Invalides, je vous partage un aperçu de ce que l'on a pu écouter, entre musiques sacrées, poème d'amour, chanson de victoire militaire, berceuse, ballade instrumentale, etc.
La plupart sont des musiques type "sacrées" car c'est la majeure partie des musiques "notées" et donc qui ont pu être retrouvées
(tirées de l'album "Deo Gratias Anglia, polyphonies sacrées, chansons anglaises de la guerre de cent ans" interprétées par l'ensemble Celadon composé de 2 sopranos, un contre-ténor -équivalent d'un castrat mais entier-, d'une vièle à archet et d'un percussionniste)

http://we.tl/uzHyRqqPNm
(le lien est dispo jusqu'au 22 décembre)

j'ajoute aussi le descriptif du livret pour ceux que ça intéresse:



"Si le cavalier lourdement harnaché de l'enluminure qui illustre ce disque nous renvoie directement à l'univers très masculin des chevaliers, les deux femmes qui l'accompagnent rappellent par leur présence leur importance au Moyen Âge.
Notre enregistrement évoque abondamment la douce figure de celle qui est nommée "Etoile de la mer", la Vierge Marie, idéal médiéval de la féminité. Sa grâce et sa bonté, les miracles et le merveilleux qui entourent son image sont le miroir inversé de la brutalité qui, au XIVème siècle, bouleverse une Europe déjà ravagée par la peste noire.



Un siècle de musique pour un siècle de guerre


Pendant cent seize ans, de 1337 à 1453, la France et l'Angleterre se livrent une guerre sans merci, Plantagenêts côté anglais, Valois côté français, et entre les deux, un épineux et douloureux conflit entrecoupé de trêves plus ou moins longues.
La Guerre de Cent ans qui consume les deux pays est le fruit pourri d'une situation politique et familiale délicate qui prend en grande partie sa source au coeur des problèmes de succession de Philippe le Bel. Après la mort du dernier fils de Philippe, son petit fils Edouard III d'Angleterre brigue le Royaume de France.
La loi salique lui interdit de prétendre au trône mais, bien décidé à ceindre une double couronne, Edouard déclenche une guerre qui couvait depuis des décennies.
La présence de possessions anglaises en Aquitaine ne fait que compliquer la situation et offre un bon prétexte aux Anglais pour ouvrir les hostilités.
Cette discorde particulièrement longue est lourde de conséquences économiques, politiques, démographiques, diplomatiques et sociales pour les deux pays. La France finira par conserver sa couronne et reconstruire son royaume, après un siècle de querelles et de conflits armés. Aucun traité de paix ne fut toutefois signé, si bien que les rois anglais continuèrent de porter le titre de roi de France jusqu'en... 1810 !
En Angleterre, loin des champs de bataille, l'activité spirituelle et intellectuelle s'intensifie. Plus que jamais, on prie, on chante. Fleurissent ainsi, un peu partout dans le royaume, diverses oeuvres qui jalonnent et égayent la vie quotidienne.
Les musiciens laïcs poursuivirent la tradition musicale et poétique des trouvères et des troubadours importée de France suite au mariage en 1154 de Henri II Plantagenêt et Aliénor d'Aquitaine.
Le Nord de la France et le Sud de l'Angleterre continuent d'échanger et de communiquer, même pendant la guerre, et le style français influence les musiciens d'Outre-Manche.
Cependant, une école de composition spécifique à l'Angleterre voit le jour à la fin du XIIème siècle.
La technique du "faburden" (ou faux-bourdon), procédé d'improvisation consistant en l'ajout de deux voix parallèles à une mélodie préexistante, est largement utilisée et développée. L'emploi abondant d'harmonies basées sur la tierce et la sixte donnent à la polyphonie anglaise une couleur unique, à tel point que ce style si particulier, surnomé sur le Continent au XVème siècle la "Contenance Angloise", franchira la Manche et inspirera Guillaume Dufay et ses contemporains, juste retour des choses.
Les couleurs caractéristiques de la "Contenance" illuminent les "carols", genre spécifiquement anglais, aux accents populaires, qui naît et s'épanouït au XIVème siècle. Alternant la plupart du temps "burden" (un refrain généralement en latin) et "verse" (l'équivalent du couplet), ils abordent des sujets aussi variés que la politique, la foi, la guerre, la société ou l'amour. Des carols religieux accompagnent les grandes processions. Certains sont encore chantés dans les pays anglophones au moment des fêtes de Noël.
La musique sacrée constitue la majeure partie de la production musicale notée de l'Europe médiévale. N'oublions pas qu'en plus de susciter la ferveur des fidèles à l'office, elle est également fonctionnelle et sert à rythmer les diverses heures monastiques.
Les oeuvres circulent, des liens se tissent entre le monde conventuel et séculier, les monastères, les bibliothèques.
Les moines sont moins reclus qu'on ne le pense... Ils courent la campagne, prêchant la bonne parole, commerçant avec les villageois, soignant les malades. Les Franciscains présents sur le sol anglais fédèrent et unissent la population râce à des chants de facture simple, de plus en plus souvent écrits en langue anglaise, qui forgent durablement l'identité sonore du pays.
D'inspiration populaire et à l'impact fort, les musiques que nous avons choisies illustrent bien la variété des compositions musicales et poétiques de ce siècle trouble qui oscille entre barbarie et naïveté


Peu d'indices...

Interpréter cette musique soulève bien des interrogations
On sait peu de choses de l'art du chant au XIVème siècle en Angleterre. Si l'on se réfère aux clés musicales dans lesquelles la musique est notée, les voix "hautes et claires" semblent appréciées.
Masculines? Féminines? Finalement, qu'importe. La mixité des interprètes, la présence ou non d'instruments dans la musique vocale ou le choix du diapason et du tempérament sont autant de questions ouvertes auxquelles le musicien d'aujourd'hui tente de répondre grâce à sa propre inventivité, son imagination, sa fantaisie.
Pour mener à bien ce projet, certains textes marquants ont dû être réécrits, des mots perdus, retrouvés. Des recherches ont été réalisées pour proposer une restitution des couleurs des langues anglaises et latines telles qu'elles auraient pu être prononcées au XIVème siècle. Un patient et passionnant travail musical a été mené pendant près de deux ans pour comprendre cette musique, l'investir, la faire devenir notre langage musical propre.
Il serait dommage de vous dévoiler tous les secrets de notre cuisine, car si l'imagination du musicien est nécéssaire à l'approche du répertoire médiéval, celle de l'auditeur demeure, à nos yeux, la plus belle façon d'entrer dans cet univers.
Toutefois, signalons que selon les pratiques en usage au XIVème siècle, certains carols du programme ont été repensés, comme "Nowel sing we", que nous avons choisi de chanter en faburden, ou "There is no rose" auquel nous avons ajouté une ligne vocale supplémentaire.
La pièce instrumentale imaginée par les deux musiciens se construit sur le thème du carol "Gabriel fram Heven-King", chanson très à la mode en son temps en Angleterre et qui sert de base au Conduit "Agelus ad Virginem"
Enfin, le carol militaire "Deo Gratias Anglia", qui donne son nom au projet, relate l'inattendu triomphe des troupes anglaises à l'issue de la bataille d'Azincourt.
L'affrontement a lieu au matin du 25 octobre 1415, sur le sol français, en Artois. La pluie discontinue qui tombe durant toute la nuit transforme la clairière d'Azincourt en un vaste champ de boue dans lequel rapidement les cavaliers français, mal préparés et trop lourdement harnachés (bien qu'étant en nombre largement supérieur) se gênent et s'engluent. Souples et expérimentés, les archers anglais embusqués à la lisière des forêts voisines saisissent leur chance et, en une demi-heure, taillent en pièces l'armée des Fleur de Lys.
De nombreuses actions de grâce célèbrent aussitôt cette victoire, devenue depuis un événement fondateur de l'histoire Anglaise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moustache

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 29
Localisation : Antony
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: paroles et traduction de Deo Gratias Anglia   Mar 15 Déc - 10:46

Deo gratias Anglia redde pro victoria!

Owre Kynge went forth to Normandy
With grace and myght of chyvalry
Ther God for hym wrought mervelusly;
Wherefore Englonde may call and cry:
Deo gratias Anglia redde pro victoria!

He sette sege, forsothe to say,
To Harflu towne with ryal aray;
That toune he wan and made afray
That Fraunce shal rewe tyl domesday.

Then went hym forth, owre king comely,
In Agincourt feld he faught manly;
Throw grace of God most marvelsuly,
He had both feld and victory.

Ther lordys, erles and barone
Were slayne and taken and that full soon,
Ans summe were broght into Lundone
With joye and blisse and gret renone.

Almighty God he keep owre kynge,
His peple, and alle his well-wyllynge,
And give them grace wythoute endyng;
Then may we call and savely syng:

Deo gratias Anglia redde pro victoria!



Angleterre, rends grâce à Dieu de t'avoir donné la victoire!

Notre Roi est venu en Normandie
Avec de beaux et puissants guerriers
Et Dieu à ses côtés a merveilleusement combattu.
Ainsi l'Angleterre peut-elle chanter bien haut:
Angleterre, rends grâce à Dieu de t'avoir donné la victoire!

Il a établi un siège,
Devant la ville d'Harfleur, avec un déploiement royal;
Il a vaincu cette ville et l'a tellement effrayée
Que la France devait le regretter jusqu'au Jugement Dernier.

Notre Roi arriva, et toute son armée,
Sur le champ de bataille d'Azincourt, où il s'est battu bravement;
Grâce à Dieu tout puissant,
Il a conquis la ville et obtenu la victoire.

Leurs seigneurs, comptes et barons
Furent tués promptement,
D'autres conduits à Londres
Dans une grande joie, allégresse et grand bruit.

A présent, Dieu le tout puissant, garde notre roi
Et son peuple, protège tous ses biens,
Donne leur ta grâce infinie;
Et alors nous proclamerons et chanterons en toute sûreté:

Angleterre, rends grâce à Dieu de t'avoir donné la victoire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moustache

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 29
Localisation : Antony
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Paroles et traduction "Now Wolde y Fayne"   Mar 15 Déc - 11:03

Now wolde y Fayne

Now wolde y fayne sum merthis make
Al only for my Lady’s sake
When y her se.
But nowe y am so far from hir
It will not be.

Thow y far out of her sight
I am her man both day and nyght,
And so wol be.
Therefore y wolde, as y love her,
She loved me.

Whan she is mery than am y gladde,
Whan she is sory than y am sadde
And cause is whye:
For he leveth not that lovyd
So wel as y.

She seith that she hath seyn it write
That seldyn seyn sone forgeit:
Yt is not so,
For yn good feith save only her
I love no moo

Wheifor y pray bothe nyght and day,
That she may cast all care away
And leve in rest,
And ever mor wher ever she be,
To love me best.

And y her to be so trewe,
And never to chaung for no newe
Unto my ende.
And that y may in her service
Ever to ament.


Traduction

Aujourd'hui, j'aurais voulu dire mon bonheur
A ma Dame
Au moment que de la voir.
Mais maintenant que je suis éloigné d'elle,
Cela ne se peut.

Mais bien que je sois loin de sa vue,
Je demeure son amant nuit et jour,
Et toujours le serai.
Aussi je l'écris: autant que je l'aime,
Elle m'aimait

Quand elle est joyeuse, je suis heureux,
Quand elle est mélancolique, je suis triste,
Et la raison en est la suivante:
Jamais on ne vit personne aimer
Autant que moi

Elle dit qu'elle a vu écrit que
Ce que l'on voit rarement est vite oublié:
Ce n'est pas vrai,
Car par ma foi
Je n'en aime une autre qu'elle

C'est pourquoi je prie jour et nuit
Qu'elle chasse en elle tout souci
Et vivre en paix;
Ainsi, où qu'elle se trouve,
Elle pourra m'aimer plus fort encore

Et que je lui sois toujours fidèle
Et que je n'aie de nouvel amour
Jusqu'à ma mort
Et que je sois à son service
A jamais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mormal

avatar

Nombre de messages : 1418
Age : 35
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Musiques anglaises XIVe   Mar 15 Déc - 22:07

Merci beaucoup pour ce partage!
Wink

_________________
Ecouter avant de parler, s'informer avant de juger, comprendre avant de décider, et garder toujours présent à l'esprit que dans chaque homme se trouvent ensemble les ressources des meilleures actions et des pires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://c.a.t.a.free.fr/spip.php?article53
Felis

avatar

Nombre de messages : 1795
Age : 30
Localisation : Bois Colombes
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Musiques anglaises XIVe   Mer 16 Déc - 10:26

Agincourt Carol était puissante, et la toute première donnait des frissons.

_________________
Toutes les routes mènent au Rhum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Tatane



Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: Musiques anglaises XIVe   Mer 16 Déc - 13:49

L'ensemble a une page Spotify visiblement : https://open.spotify.com/artist/3ha9slqgoQKxJWpjCjQT9T ; est-ce bien le disque en question: https://open.spotify.com/album/3skQS5v70qeXuvOJYje8BU ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moustache

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 29
Localisation : Antony
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Re: Musiques anglaises XIVe   Mar 22 Déc - 11:57

Oui, c'est bien le disque en question!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Musiques anglaises XIVe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Musiques anglaises XIVe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Musiques avec voix
» les anglaises ont la cote
» pièces d'anglaises
» musiques espagnoles
» vos musiques préférées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Section Escrime Médiévale de la salle d'Armes de la Tour d'Auvergne :: Espace détente :: Blablatage en tout genre-
Sauter vers: